Pour les matériaux de construction, une augmentation du taux d'humidité se traduit par les modifications suivantes : variations dimensionnelles, diminution de la résistance mécanique, augmentation de la conductivité thermique.

LES MOUSSES ET LES LICHENS

 mousses lichens moisissure assainissement murs

assainissement murs mousses lichens moisissure


Les parties de maçonneries humides s'exposent à la prolifération des mousses et des lichens. Ce sont des végétaux qui ne se développent qu'en terrain humide. Jugés parfois comme étant esthétiques (aspect rustique), ils présentent l'inconvénient de retenir l'humidité et de détériorer les matériaux.

 

LES EFFLORESCENCES ET SALPÊTRES
L'eau contenue dans les matériaux humides est le plus souvent chargée des sels provenant très fréquemment du matériau lui-même. Ces sels, lorsque l'eau s'évapore, se déposent sur la face extérieure de la maçonnerie, créant des traces, des taches ou efflorescences. Ces efflorescences peuvent provoquer des détachements de plaques entières. Les efflorescences sont communément appelées « salpêtre ».

LA CORROSION
L'humidité a également pour effet de provoquer la corrosion des métaux, ce qui entraîne des ruptures de canalisation dans le cas le plus grave ou des salissures dues à des coulures de rouille. Les métaux situés en milieu humide sont plus sensibles à la corrosion que ceux lavés par la pluie ou carrément immergés.


LES MOISISSURES
Une atmosphère trop humide favorise la prolifération des moisissures et des champignons. Les locaux humides et non aérés depuis longtemps dégagent une odeur de "moisi" caractéristique. Les moisissures se développent surtout en présence d'humidité prolongée dans un local non aéré et privé de lumière. En effet, les spores des moisissures ne résistent pas aux rayons ultraviolets.


LA DESQUAMATION DE LA PIERRE

assainissement-desquamation-murs-traitement

assainissement desquamation murs traitement



La desquamation de la pierre se manifeste par des décollements de plaques plus ou moins importantes sur des épaisseurs variant de 2 à 20 mm. La desquamation se localise dans les zones humides des constructions (parties basses des murs, sous faces des parties en saillies non pourvues de larmiers, etc...). Mais la desquamation appelée « maladie de la pierre » à également pour cause la pollution atmosphérique. L'anhydride sulfureux contenu dans l'air se transforme en acide sulfurique sous l'effet de la pluie.

Nuisances :
Odeur, insalubrité, mauvaise esthétique, santé.
L'humidité dans l'habitat est une cause importante de problème de santé (rhumatismes, allergies, troubles respiratoires...)

Dépense de chauffage augmentée :
Lorsque le taux d'humidité augmente, sa conductivité thermique augmente. Ceci se traduit par le fait qu'un matériau gorgé d'eau perd toutes ses qualités d'isolation. La majorité des matériaux de construction sont poreux : lorsqu'ils sont secs, leurs pores emprisonnent de l'air qui a une très faible conductivité thermique ; lorsqu'ils sont humides, l'air contenu dans les pores est remplacé par de l'eau dont la conductivité thermique est très élevée (vingt cinq fois plus).
Lorsque le taux d'humidité d'un matériau augmente, sa résistance mécanique diminue. Ce phénomène s'explique par une diminution de la contrainte de compression admissible due au fait que, lorsqu'on exerce une compression sur un matériau humide, l'eau emprisonnée à l'intérieur tend à s'échapper. Cela peut conduire à l'éclatement des parties de matériau.

Un habitat sain (une bonne étanchéité est le secret pour un assainissement optimum et une humidité traitée) :

   Dans une habitation, ils se développeront plus particulièrement au niveau de traces d'humidité (fuite au niveau d'une canalisation, condensation,remontées capillaires,infiltrations d'eau ...) avec une prédilection pour le papier, le bois, les colles cellulosiques ou le plâtre).

 

habitat sain solution traitement humidite infiltration

     Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans la nature. Ils jouent un rôle fondamental dans le recyclage et la décomposition de la matière organique. C'est pour cette raison qu'ils sont qualifiés d'organismes saprophytes (= qui se nourrit de la matière organique).

 
Les moisissures peuvent affecter la santé de trois façons différentes :
 
  • Par la production d'allergènes
Ces allergènes sont inhalés par les habitants et affectent plus précisément les voies respiratoires : rhinites, alvéolites, asthme.
 
  • Par la production de toxines
Certaines moisissures, telles que le stachybotrys et le Fusarium peuvent produire des composés toxiques. Les personnes vivant dans un logement contaminé par ces moisissures peuvent être victimes de symptômes non-spécifiques tels que : fatigue, maux de tête, malaises, douleurs musculaires, problèmes musculaires, problèmes dermatologiques, troubles neurologiques.
 
  • Par la production de bêta-glucane.
Le bêta-glucane est un composé irritant présent dans les parois cellulaires des moisissures. L'irritation qu'il provoque facilite l'apparition de rhumes ou d'autres infections des voies respiratoires.
 

 

Pour éviter l'apparition de moisissures et lutter contre l'humidité et les murs humides :

Dans certains cas, l'humidité permettant le développement des moisissures dépend de la structure du bâtiment qui doit empêcher les infiltrations d'eau. Seul des travaux conséquents peuvent limiter le développement de moisissures. Dans d'autres cas, un comportement adapté des habitations peut permettre une amélioration de la situation. Pour ce faire voici quelques règles de base ...
  • Un appartement doit être ventilé, surtout en hiver (1/4 heure le matin, 1/4 heure le soir)
  • La ventilation doit être précédée d'un chauffage correct des pièces (18-20 °C)
  • Lorsque l'on produit de la vapeur (cuisine, nettoyage, douche, lessive, ...), celle-ci doit être évacuée au plus vite vers l'extérieur.
  • Une bonne étanchéité tant au niveau des murs et des fenêtres bloque l'humidité